Ce vendredi soir était organisé à Gap le meeting de fin de saison du GH2A.
Les conditions météorologiques étaient bonnes pour le sprint avec des
températures autour de 24 °C vers 18h, excellentes pour le 800m (20°C et
quasiment pas de vent à 20h30).
9 Athlètes du SCBA ont fait le déplacement de Briançon :

Emma BLAIS (catégorie MINIMES) prendra le départ du 1000m pour l’ouverture de ce
meeting tandis que Anne-Lou KOCH (catégorie CADETTES) va tenter de
passer sous la barre des 17s sur 100m après son chrono encourageant en
17s 37 lors du déplacement sur Gap le 25 mai dernier.
Chez les JUNIORS, Fanny CHARLES s’alignera sur le 100m, tandis que
Nima MEYER, Mathias PERON, Robin MANSARD et Zian QUERE vont
tenter d’améliorer leurs marques respectives sur 800m. Et chez les
MASTERS, Aymeric BESSON, spécialiste du 200-400 a décidé de défier
Philippe BRUCHET (traileur venu faire une incursion sur 800 depuis 2
saisons) sur 800m.

Sur le 1000m, après s’être fait un peu enfermer sur les 100 premiers mètres,
Emma BLAIS tente de se replacer dans le premier virage mais en vain car ça
bouscule déjà un peu. Elle fait une course équilibrée, un peu esseulée derrière
hélas, mais finit au courage et signe un très bon chrono en 3 min 54s.
Contrat rempli : elle est sous la barre des 4 minutes.
Quelques minutes plus tard, sur 100m F, Anne-Lou KOCH pour sa deuxième
course de la saison, et sous les conseils millimétrés d’Aymeric, prend un bon
départ, reste gainée et fait une course équilibrée pour en terminer en 17s 14.
2 dixièmes grappillés en 15 jours, c’est bien !


Fanny CHARLES prend un départ très correct, mais ne peut reproduire aux
30m la magnifique accélération dont elle a le secret. Elle maintient toutefois sa
vitesse jusqu’à la ligne d’arrivée grâce à un excellent placement : elle signe un
chrono honorable en 14s 06, un poil en deçà de sa perf lors des régionaux à
Avignon il y a 2 semaines, mais ça reste très proche des 14s : et n’oublions pas
que c’est la fin de saison, l’essentiel était de prendre du plaisir et de ne pas se
blesser à nouveau au pied. Donc bilan très positif !

Sur la première série du 800m, le match (amical) entre Aymeric BESSON et
Philippe BRUCHET va commencer, tandis que Nima MEYER va tenter de
passer sous la barre des 2min 40s après son premier chrono (2min 40s 64) le
05/06.
Les sensations n’étant pas terribles à l’échauffement (douleur récalcitrante à
l’aine et à l’ischio jambier), Philippe doit se résoudre à laisser partir Aymeric
(tous deux étaient placés dans le même couloir) dès les premiers mètres. Au
400m, Aymeric passe donc logiquement en 1min14 50 devant Philippe
quelques longueurs derrière (1min 15s et des bananes) tandis que Nima est
en embuscade, prête à faire l’extérieur pour les doubler ! Les conseils
prodigués par Mathilde lors des entraînements de cette fin de printemps
s’avèrent payants : elle a gagné énormément en vitesse et en résistance.
Qui plus est, aujourd’hui elle est emmenée par un lièvre de luxe (Julie).
La douleur aux ischios étant largement supportable, Philippe met une
accélération franche en plein virage, fait l’extérieur sur environ 50m puis ne
lâche rien jusqu’aux 600m malgré une forte détresse respiratoire. Derrière,
Aymeric, après un petit temps d’hésitation, tente de revenir sur Philippe tandis
que Nima s’accroche.
Mais il y a déjà un trou de plus de 5 mètres.


Logiquement, sur les derniers 200 mètres, Aymeric a largement les moyens
de revenir sur Philippe. Mais le vieux lion ne lâchera décidément rien sur sa
dernière course et Aymeric, au courage, devra se résoudre à concéder une
petite seconde à l’arrivée.
Au final, joli tir groupé sous les 2min 40s pour Philippe (2min 28s), Aymeric
(2min 29s 70) et Nima (2min 37s).
A noter 3 stratégies de courses différentes : course parfaitement équilibrée
pour Aymeric (1min 14s 50 + 1min 20s), course en négative split pour
Philippe qui n’avait de toute façon pas le choix vu l’état de son ischio (1min
15s + 1min 13s en courant partiellement dans le deuxième couloir au
deuxième 400), course avec départ rapide pour Nima (1min 16s + 1min 21s).
En tout cas, un beau moment de partage et d’amitié sur ce 800m où se sont
mêlés combattivité, souffrance et esprit d’équipe, puisque finalement Aymeric
et Philippe ont pris à leur compte chacun un 400m et ont réussi à passer sous
la barre symbolique des 5 minutes si l’on additionne les 2 chronos.
Chapeau bas à Aymeric qui faisait un come-back sur 800m après 25 ans
d’absence sur cette distance et réussit à passer sous les 2min 30s avec une

seule séance de résistance dans les jambes (3 fois 400m récup 1minute il y a
10 jours) : Y’a du potentiel sur 8 !
Et Bravo à Nima qui améliore nettement sa précédente marque (3 secondes
de gagnées en l’espace de 3 semaines), les conseils de Mathilde (spécialiste
du 800/1500) y sont sans doute pour beaucoup, UN GRAND MERCI à elle au
passage.
Quant à Philippe, c’est un mélange de satisfaction et d’interrogation : l’amitié
était au rendez-vous, et le chrono reste sous les 2min 30s. Toutefois, la
blessure était une fois de plus toute proche, et les chronos de ce printemps
restent éloignés de l’objectif initial. L’été permettra sans doute de digérer tout
çà tranquillement …

Sur la deuxième série du 800m, Zian QUERE va tenter de passer sous les 2
minutes, tandis que Mathias PERON et Robin BRANCIARD vont tout mettre en
œuvre pour aller chercher le moins de 2 min 20s.
Emmené par un lièvre, Zian fait une course très intelligente (parfaitement
équilibrée), comme à son habitude et réussit à signer un magnifique 1min 59s.

C’est un chrono logique, compte tenu de sa récente super-Perf sur 3000m
steeple à Decines-Charpieu il y a quelques jours (9 min37s 34, excusez du
peu !)
BRAVO !
Un peu plus loin derrière, Mathias et Robin se battent comme des lions et font
une magnifique course d’équipe. Robin sera contraint d’abandonner, c’est une
sage décision car il faut préserver la suite de la saison, et surtout rester en
forme pour cet été. Bravo en tout cas, et quel courage !
Mathias s’accroche, et réussit à produire une magnifique accélération sur les
150 derniers mètres sous les encouragements de Philippe : à l’arrivée, ça
paye : temps canon de 2min 17s  : BRAVO !

Voilà, la saison piste est maintenant terminée (sauf peut-être pour Aymeric), il
est maintenant temps de digérer et de savourer tout çà.
Et surtout de bien se ressourcer pendant quelques semaines de repos
(athlétique) bien méritées.

Categories: Actualités

CSSC

GRATUIT
VOIR