Ce weekend du 12-13 juin, étaient organisés à Avignon les Championnats Régionaux individuels de Cadets à Masters.

Samedi après-midi, les conditions météorologiques étaient excellentes pour le sprint avec des températures largement au dessus de 30 °C (35°C entre 15h et 17h), plus délicates en revanche pour le demi-fond.

5 Athlètes ont fait le déplacement de Briançon : chez les JUNIORS, Fanny CHARLES s’aligne sur le 100m, Nima MEYER sur le 1500m et Mathias PERON sur le 200m et le 400m. Et chez les MASTERS, Aymeric BESSON va tourner sur 100m, 200m et 400m (excusez du peu !) et Philippe BRUCHET sur 800m.

N’oublions pas la présence de Franck CHARLES, qui revêt sa casquette de JUGE le samedi après-midi avant de reprendre celle d’entraîneur le dimanche.

Samedi après-midi

Sur la dernière série du 200m H, Aymeric BESSON et Mathias PERON jaillissent bien des blocks et font jeu égal sur les 120 premiers mètres. A la sortie du virage, Mathias met une accélération terrible, Aymeric s’accroche comme un lion mais doit concéder près de 2 mètres à l’arrivée : Mathias finit 4ème de sa série en 26s 73 devant Aymeric en 27s 22.

Belle entrée en matière dans ces régionaux pour le SCBA.

Quelques minutes plus tard, sur le 800m H, Philippe BRUCHET un peu émoussé par la chaleur prend un départ timide, passe très lentement aux 400m en en un peu plus 1min14, mais résiste pas trop mal jusqu’aux 600m avant de ré-accélérer à 150m de l’arrivée. Finalement, le chrono est tout juste en dessous des 2min30s (2min 29s 78’) : ça reste honorable, avec la satisfaction d’une fin de course tonique.

Pour conclure cet après-midi caniculaire, sur le 1500m F, Nima MEYER fait une course équilibrée malgré cette chaleur terrible sur le stade et signe un chrono très correct en 5min 44s 14’.

Un grand bravo à Nima qui était un peu esseulée derrière le peloton de tête, et réussit malgré tout à grappiller presque 10 secondes secondes par rapport à son précédent temps sur 1500 : c’est vrai que son super chrono sur (son premier) 800m le week-end précédent à Grenoble en2min 40s 64 laisse présager une belle marge de progression sur 1500 à l’avenir.

Compte tenu des conditions météo caniculaires, un GRAND BRAVO à Franck CHARLES qui est resté imperturbable plus de 5 heures près de la ligne d’arrivée sous le soleil provençal.

Dimanche matin

La matinée s’annonce un peu plus rafraichissante que la veille : en effet, les températures ont légèrement fléchi, en raison d’un très fort mistral.

Le vent va jouer donc un rôle déterminant sur le sprint, en particulier sur le 200m (de l’amorce du dernier virage jusqu’à sa sortie) et sur le 400m (de l’amorce du dernier virage jusqu’à sa sortie, mais également un peu au départ du 400m, essentiellement aux couloirs 6, 7 et 8).

En revanche, fort heureusement, la ligne droite du 100m est parfaitement à l’abri du vent, à l’exception peut-être des 20 premiers mètres des couloirs 1 et 2 un poil éloignés de la bute de terre protectrice située juste avant les tribunes.

En fin de matinée débutent les séries du 100m F : après un échauffement parfait, Fanny CHARLES prend un départ correct mais perfectible, puis met une magnifique accélération aux 30m et maintient sa vitesse jusqu’à la ligne d’arrivée grâce à un placement parfait : elle signe un excellent chrono de 13s 92 (avec +0.2 m/s de vent favorable seulement) et prend au passage la première place de sa série : c’est tout simplement sa meilleure marque de la saison.

Environ 1h plus tard, en finale directe du 100m F, Fanny signe un correct 14s 02, termine deuxième de sa course, un poil en deçà de sa perf lors des séries : mais pas d’inquiétude, un petit pépin de santé au niveau des appuis (désormais solutionné) est à l’origine d’un léger manque de travail de volume ces dernières semaines, ceci expliquant donc cela.

En conclusion, tout ceci est de très bonne augure pour Fanny pour la saison prochaine sur sprint.

Après les séries du 100m F suivaient les séries du 100m H :

Aymeric BESSON sort des blocks comme un boulet de canon et prend du coup le commandement de sa série, reste placé et gainé jusqu’à l’arrivée tout en contrôlant sa course : il finit logiquement premier de sa série, tout près des 13s ! (meilleure marque de la saison en 13s 10, avec un vent favorable de 2,2 m/s)

Il en restera sagement là, préférant garder quelques forces pour le 400m qui a lieu dans un peu moins de 3 heures.

Dimanche après midi

Le vent reste hélas très soutenu, cela aura inévitablement un impact sur les chronos.

Sur le 400m H, Mathias PERON prend un excellent départ au couloir (6) de sa série, mais voit sa course inexorablement ralentie à l’amorce du dernier virage en raison d’un fort vent de face (le mistral … eh oui, on est bien à Avignon), avant de bien se relancer au courage sur la dernière ligne droite (bien à l’abri du vent) : il signe une très bonne deuxième place de sa série et un très bon chrono de 57s 59 (pas si éloigné que ça de son record de la saison en 57s 21) à seulement 2 dixièmes du premier de sa série. Notons l’homogénéité de la série comme en témoignent les chronos des 4 premiers entre 57s 37 et 57s 94).

Quelques minutes plus tard, Aymeric BESSON prend en revanche un départ un poil moins vite au couloir 5 de sa série (mais n’oublions pas qu’il a le 100m de midi dans les jambes, sans oublier le 200m de la veille). Il lutte également contre le vent à l’amorce du dernier virage puis remet les gaz et se bat comme un lion sur les 100 derniers mètres pour passer la ligne en 61s 16.

Bravo à nos deux gladiateurs : Mathias a réussi à prendre un départ nettement plus tonique que lors des précédentes courses printanières ; et Aymeric force le respect, il a tout simplement réussi à enchaîner le 200m, le 100m puis le 400m en l’espace de 24heures.

 

En résumé, un week-end placé sous le signe de la chaleur et du vent, mais surtout de la combattivité et de l’esprit d’équipe. A l’arrivée des performances plus que correctes pour nos athlètes.

Bravo à Franck qui a su amener ses athlètes à des perfs correctes sur ces régionaux malgré le vent et la chaleur.

Sans oublier les bénévoles qui forcent le respect par et leur investissement et leur disponibilité sous ces conditions météo caniculaires.

Merci à Philippe pour ce compte-rendu et pour sa passion de l’athlétisme.

Categories: Actualités

CSSC

GRATUIT
VOIR